Le Kiswa ou l’habit de la Kaaba

كسوة الكعبـــــة المشرفة

Le Kiswa ou l’habit de la Kaaba

kiswa3.jpg

Le Kiswa ou l’habit de la Kaaba

La Kaaba est la seule structure qui est habillée d’une robe. Celle-ci coûte relativement chère et s’appelle le Kiswa.

L’origine de la pratique de couvrir la Kaaba est incertaine. D’après certains historiens, c’est Ismaël as qui a inauguré cette pratique. D’autres pensent que c’est Adnan Ibn Add, l’ancêtre du Prophète pssl, qui a été la première personne qui a habillé la Kaaba. D’autres autorités respectées encore soutiennent que c’est le Roi Tubba du Hemyar (sud du Yémen) qui l’aurait fait suite à un rêve dans lequel il a vu qu’il couvrait la Kaaba avec des feuilles sèches du dattier cousues.

Ainsi donc, deux siècles avant la naissance du Prophète pssl, Assad Tubba a envahi le Yatrhib (Médine). En revenant de l’expédition, il s’est arrêté à la Mecque pour faire un pèlerinage et pour exécuter son rêve. Il a habillé la Kaaba avec du Kasaf pour l’embellir. Puis, il l’a recouvert avec d’autres tissus de meilleure qualité comme le Maala et le Wasail du Yémen.

Ses successeurs l’ont habillée avec d’autres tissus tel le Namareq, une soie d’Iraq et le Yamani Hibr et le Qubatti d’Égypte.

Lorsque le Prophète pssl est entré à la Mecque le jour de la victoire en l’an 8 de l’Hégire, il a purifié la Kaaba en détruisant tous les idoles mais a laissé en place le Kiswa. C’était le dernier Kiswa confectionné à l’époque de l’ignorance (jalihiyya). Toutefois, le Prophète pssl a eu l’honneur de rhabiller la Kaaba. En parfumant la Kaaba avec de l’encens, une dame a mis accidentellement feu à ce dernier Kiswa de la période de l’ignorance. Le Prophète pssl a ordonné la fabrication d’un autre Kiswa mais ce n’est que lorsqu’il est parti à la Mecque lors du pèlerinage d’adieu (Hajjatul Wida) qu’il a couvert la Kaaba avec un tissus dénommé Rawdan du Yémen. C’était le premier Kiswa islamique. Ce fait s’est déroulé en l’an 10 de l’Hégire et le Prophète pssl n’est plus jamais revenu physiquement à la Mecque.

En l’an 13 Oumar ra a importé un Kiswa d’Egypte fait de qubbati, un tissus très épais. Deux siècles après la couleur du Kiswa était devenue rouge et en l’an 575 de l’Hégire elle est devenue verte. Suite à cet évènement, le calife Al Nasser Al Abbasi a décidé que le tissu serait désormais de couleur noire. Le noir est considéré comme la combinaison de toutes les couleurs.

Des pays comme l’Égypte, l’Iraq, le Yémen, la Turquie, l’Inde et le Pakistan on eu l’honneur de participer à la fabrication du Kiswa.

Cependant en l’an 1346 de l’Hégire, le Roi Saoud a décidé de créer en Arabie une usine destinée uniquement à la fabrication du Kiswa. Désormais les autorités saoudiennes ne font plus appel à l’expertise étrangère. Actuellement l’usine se situe à Umm Al Jood, sur l’ancien chemin menant de la Mecque à Djeddah.

Le Kiswa actuel est un chef d’œuvre artistique nécessitant la participation des spécialistes en plusieurs disciplines telles que la teinturerie, le tissage, la sérigraphie, la broderie à la main etc.

Le Kiswa est fabriqué avec 450 kilogrammes de soie pure et naturelle qui est importée puis teinte en noire. Dans le tissage du tissus est inscrit notamment la Kalima « La ilaha illallah Muhammadur Rasoul Allah ».

En trame de fond du tissus est déjà calligraphié la profession de foi (Kalima) mais celle-ci n’est pas très visible de loin vu le manque de contraste. C’est sur ce fond noir artistique que d’autres calligraphies sont implanté avec du fil d’or et d’argent pur, créant ainsi le contraste voulu. Cette deuxième calligraphie est elle visible de loin d’autant plus que la broderie en fil d’or est en relief, de deux centimètres au-dessus du niveau du tissu.

La superficie totale du Kiswa est de 658 mètres carrés, composée de quarante-sept pièces. Chaque pièce est de quatorze mètre de long par quatre-vingt-quinze centimètres de large. Il faut ajouter à cela les parties brodées en fil d’or qui sont de quarante-sept mètres de long par également quatre-vingt-quinze centimètres de large divisées en seize pièces. Le rideau de la porte (Burqua) de la Kaaba est d’une superficie de 22,75 mètres carrés, 5 mètres par 3,5 mètres.

Fabriqué avec le même tissu utilisé pour la fabrication du Kiswa, il est composé de cinq pièces séparées puis rassemblées après la broderie.

Le rideau est très chargé de textes coranique comprenant entre autres le verset suivant : « - Dis : Allah est Unique. Allah est Seul à être imploré pour ce que nous désirons. Il n’a jamais engendré, n’a pas été engendré non plus et nul est égal à Lui ».

 

Le premier rideau calligraphié a été mis sur la porte de la Kaaba pour la première fois en l’an 810 de l’Hégire.

 

Pour la confection d’un seul Kiswa, l’usine emploi à plein temps trois cents ouvriers spécialisés.

 

Chaque année, lorsque les trois millions de pèlerins vont à Arafat, le 9 Zilhajj, profitant de l’absence exceptionnelle d’un jour de cette marée humaine, les autorités rhabillent la Kaaba avec un Kiswa flamboyant que les pèlerins pourront contempler à leur retour d’Arafat.

Le Kiswa usage est coupé en morceaux et distribué à toutes les grandes mosquées du monde pour la bénédiction (tabarruk) et à quelques personnalités. La bénédiction ne provient pas de l’existence de l’or, mais de sa purification, sa nature sacrée. La bénédiction découle de l’essence même de la calligraphie qui est essentiellement la prospection dans l’ordre visuel des dimensions inépuisables de l’unité divine. La calligraphie est l’ombre lointain de l’acte divin.

L’auteur, Abdool Cader DOOKHY (Qu’Allah l’agréé dans sa Miséricorde), exposant une partie du Kiswa

La Kiswaest une étoffe de soie ornée de versets coraniques, de couleur noire, recouvrant la Ka’ba à La Mecque.

 kiswa1.jpg

La kiswa est changée tous les ans, le 10 Dhou al Hijja, date qui correspond à la fin hajj (10 Muharram auparavant)[1]Pendant le Hajj , la kiswah est remplacée par un drap blanc pour convenir avec les habits blancs des pèlerins [2].Certaines sources historiques indiquent que Ismaïl Ibn Ibrahim a été le premier à couvrir la Kaaba, alors que d’autres attribuent cela à `Adnan ibn `Ad , grand-père de Mahomet. Mais la plupart des sources conviennent que c’est Tuba, roi de Humayyur au Yémen, qui a été le premier à avoir instauré cette tradition [3].

kiswa2.jpg

La soie est importée hors de l’Arabie Saoudite mais la Kiswa est cousue dans une usine implantée depuis 30 ans en Arabie. [4] .

 kiswa.jpg

Les différents Emirs présentèrent leurs cadeaux à la Kaaba sous forme de différentes couvertures en laine, en soie et autres types de tissus et sous différentes couleurs. Les couvertures étaient mises les unes sur les autres, jusqu’au règne de Qosai Ibnou Kallab, qui avait imposé aux tribus de fournir annuellement la couverture de la Kaaba.[5] Mahomet ainsi que les musulmans n’ont pas participé à couvrir la kaaba avant la prise de Makkah, car les Quraychites, ne leur a pas permis de le faire ainsi. Quand La Mecque a été prise, le prophète n’a pas changé le kiswah jusqu’à ce qu’il ait été brûlé accidentellement par une femme qui fumigeait la Kaaba. Le prophète a alors drapé le kaaba avec un tissu yéménite

Published in:Accueil ||on avril 6th, 2009 |




Créer mon Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 170 articles | blog Gratuit | Abus?